22 juin 2017

 Menu principal

 Pilotes SV

 Bric-à-brac

 
 
(1) 2 »
LECTURE : Strafers & Big Guns
Posté par SV_iceheart le 29/1/2012 17:28:57 (552 lectures)



Strafers and Big Guns

Les B-25 à « nez solides »

Extrêmement polyvalent, le Mitchell a été apprécié dans toutes les missions qui lui ont été confiées. Nulles cependant n’étaient plus risquées que celles assignées aux strafers. Qu’il ait été équipé dès l’origine d’un « solid nose » ou bricolé à partir d’un bombardier standard, le strafer est un destructeur. Véritables gunships, pouvant pointer vers l’avant jusqu’à dix mitrailleuses et un canon de 75 mm, ces canonnières du ciel vont s’acharner dès 1943 à réduire en charpie les forces de l’Axe, de la Sardaigne au Yang-Tsé en passant par la Nouvelle-Guinée.


L'opération « S »

New York, cible du Duce

Après l’entrée en guerre des États-Unis, l’Italie de Mussolini, qui lui a déclaré la guerre dans le cadre du pacte tripartite, va concevoir de multiples projets pour porter atteinte au prestige de la patrie de l’Oncle Sam… New York, symbole de la puissance économique américaine, va être particulièrement visée…

L'épopée d'un équipage de B-27

Bombardement stratégique

Si dans l’esprit du grand public, le B-17 Flying Fortress est sans doute le plus célèbre des bombardiers de la Seconde Guerre mondiale, le quotidien des hommes qui en forment les équipages demeure largement méconnu. Ces aviateurs, engagés dans la plus impressionnante campagne de bombardement de l’histoire, combattent et disparaissent dans l’ombre et l’anonymat. Leurs témoignages, recueillis dans l’après-guerre, permettent de nous replonger dans une épopée faite d’abnégation et de courage.

Jagdgeschwader

Les escadres de chasse de la Luftwaffe - 2e partie

Retracer l’historique des Jagdgeschwader de la Luftwaffe présente une difficulté majeure : ces escadres sont tout sauf homogènes. À l’inverse de leurs équivalents britanniques et américains, elles ne constituent pas des groupements tactiques, car cette responsabilité est confiée à un échelon supérieur (Fliegerkorps et Fliegerdivision). La Geschwader est même souvent dessaisie de la gestion administrative de « ses » Gruppen. Même le Gruppe, qui représente l’unité de base de la chasse allemande, voit parfois ses Staffeln éclatées sur différents aérodromes, voire former des détachements sur d’autres théâtres d’opérations. Il n’est pas rare qu’un Gruppe se batte en Russie, un autre en France et le troisième en Méditerranée. Le contrôle que pouvait exercer le Geschwaderkommodore sur ses groupes était alors purement théorique. D’ailleurs, dans certains cas, celui-ci s’est contenté de commander... son propre Stab.
La Geschwader n’est qu’une réminiscence du temps de paix, où tout était propre et carré, où tous ses groupes stationnaient sur la même base. La guerre sur plusieurs fronts perturbera cette belle ordonnance, au point que l’on peut se poser la question de l’utilité de ce type d’organisation.

L'étrange mort

du vice-régent de Hongrie

Ilovskoïe, Ukraine, 20 août 1942, jour de la Saint-István : il est un peu plus de 05h00 du matin. Hormis le bruit de moteur d’un avion, tout est calme et le ciel est vide de tout autre appareil. Brusquement, l’avion – un chasseur Héja (faucon) des forces aériennes royales hongroises – qui tourne à une altitude d’environ 300 mètres au-dessus du terrain (il attend son équipier) pique du nez et part en vrille. Il percute le sol, se met à brûler et explose : il est 05h07. Le lieutenant (Fóhadnagy) István Horthy, vice-régent de Hongrie, vient de mourir. Horthy, dont c’était la 25e mission de guerre, devait accompagner, avec un équipier, un avion d’observation Heinkel He 46 de l’escadrille de reconnaissance hongroise 3/2 dans une mission de routine contre les positions soviétiques. Plus tard dans la journée, il devait inspecter des unités d’infanterie hongroises du secteur, et après cela, aurait dû commencer ses préparatifs pour son retour en Hongrie.

Les avions de combat français

Latécoère 298

Curieux destin que celui de ce remarquable hydravion qu’est le Laté 298. Bien campé sur ses deux flotteurs démesurés, il a promené sa silhouette si particulière au-dessus de tous les points chauds, du Cotentin aux rivages africains en passant par les ports libanais. Il a été employé dans tous les rôles imaginables : reconnaissance, bombardement horizontal et en semi-piqué, de jour comme de nuit, lutte antichar, lutte anti-sous-marine et même... chasse. Le plus étonnant de l’histoire reste qu’il n’a jamais été utilisé dans le rôle pour lequel il avait été conçu : le torpillage ! Par une curieuse ironie du sort, le seul Laté 298 idéalement placé pour attaquer des navires ennemis n’était pas armé de torpille ce jour-là...

Commentaires ?
LECTURE : Le Fana de l'Aviation Hors-Série L'enfer entre ciel et terre
Posté par SV_iceheart le 23/10/2011 21:06:17 (599 lectures)



Commentaires ?
LECTURE : BD: le grand duc T3
Posté par SV_iceheart le 9/12/2010 20:23:31 (424 lectures)



Printemps 1945.
Pour la Luftwaffe, c'est l'hallali! Taillées en pièces sur tous les fronts, les ailes allemandes ne peuvent lutter contre un ennemi implacable, résolu et surtout innombrable. Tout ce qui vole encore se concentre désormais sur la ligne de défense du Reich, dont l'arrogant Empire se réduit chaque jour telle une peau de chagrin... Brisé par la mort de sa fille, Wulf enchaîne les missions avec une frénésie paroxystique et suicidaire. Pour Lilya, la "sorcière rouge", c'est l'heure du triomphe! Mais si, en combat aérien, seul le diable tire les ficelles... parfois, Cupidon s'en mêle!

Yann / Hugault




Commentaires ?
LECTURE : L’escadrille des têtes brûlées
Posté par SV_iceheart le 25/10/2010 21:20:00 (283 lectures)

L’escadrille des Têtes brûlées T1
Par Veys, Arroyo et Jagerschmidt
Editions Zéphyr BD



Les éditions Zéphyr BD proposent une nouvelle adaptation en bande dessinée de l’épopée de l’American volunteer group (AVG). L’histoire de ces pilotes recrutés dans les rangs de l’armée américaine pour constituer une escadrille de mercenaires envoyés en Chine combattre les japonais, a de tout temps inspiré les auteurs de bande dessinée. Dans les années 60/70, cette épopée héroïque fut la source inépuisable de récits publiés dans les « comics book » à la française, ces petits formats qui paraissaient toutes les semaines. Plus tard, Nolane et Molinari, s’empareront du thème pour créer la série les Tigres volants (éditions Soleil productions. 5 albums parus).

Cette fois-ci, l’AVG de Claire Chennault sert en fait d’amorce à une série dédiée à l’escadrille des Têtes brûlées popularisées par la série TV. Ce premier album raconte le recrutement des pilotes, leur arrivée en Chine et leurs premiers combats avant que les USA n’entrent en guerre, fin 1941. Elle met en scène Greg Boyington, pilote de l’AVG qui deviendra le commandant des Têtes brûlées. Le scénariste Pierre Veys s’est appuyé sur les faits réels pour bâtir son histoire, mise en images par Jean-Michel Arroyo et Vincent Jagerschmidt. On retrouve avec plaisir les P-40 aux dents de requins dans des combats tournoyants fidèlement restitués.

*ARTICLE de Gil.Roy pour aérobuzz

Commentaires ?
LECTURE : LUFTGAFFE 44
Posté par SV_iceheart le 23/9/2010 14:54:35 (248 lectures)



Luftgaffe 44 est une série d'aviation humoristique se déroulant pendant la seconde guerre mondiale. Les deux héros (voir cidessous) sont des pilotes de chasse de la Lufwaffe opérant depuis une petite base allemande perdue dans les Vosges devenue sur un quiproquo l'emblème de la résistance du Reich face à l'envahisseur allié.
Les héros :
Le baron Friedrich Hieronymus von Münchhausen, alias, le Baron Epileptik. Digne descendant de la lignée des von Münchhausen, sorte de Don Quichotte moderne, c'est un aristocrate haut en couleur, emprunt de droiture et qui a érigé l'honneur en mode de vie. Il n'a peur de rien et son inconscience du danger, associée à un besoin pathologique de panache et un sens très pointilleux de l'honneur, le lance régulièrement dans des entreprises très téméraires.
Mais la chance proverbiale dont il jouit (un don familial) lui permet de s'en sortir toujours vivant. Adolf Junior H. von Rot, alias le Baron Rouge Junior (ou plus simplement Junior), est un gamin sympathique, attachant et gaffeur qui porte une lourde hérédité...
En effet, il est... le fils caché d'Hitler, que le chancelier a eu d'une torride liaison avec la baronne Ulrika von Rot (qui est elle, la petite fille du célèbre Baron Rouge). La baronne, cantatrice de renom, ne rêve que d'une chose : faire de son fils adoré le plus grand as de la Luftwaffe, en hommage à son ancêtre. Malheureusement, Junior n'est absolument pas doué pour le pilotage !
Ssociés à nos héros, on trouve toute une galerie de personnages plus truculents les uns que les autres, à commencer par Helmut AGrohl, le commandant de la base, plus porté sur la fiesta et les " Bédites Franzozen " que sur l'art de la guerre, Karl son adjoint dépressif shooté au Tranxen, Hertz, le radio déjanté, une bande de pilotes syndiqués qui tentent d'en faire le moins possible, le professeur Alzheimer, génial inventeur d'armes " zecrètes " mais qui a des trous de mémoire, sans compter des caricatures de personnages historiques de l'époque...


survolé a la fnac ; j'ai trouvé ca assez poilant

Commentaires ?
(1) 2 »

 

 
 
 Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

connexion automatique

Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
 Photo aléatoire
DIDIER "accroche" un FW
 Campagne NN
Campagne NN
 Agenda SV
Mois précédent2017 JuiMois suivant
LuMaMeJeVeSaDi
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Vols programmés Vols programmés